La startup devient spectacle

Pour écrire le deuxième opus de la « Trilogie Rostini », je n’ai eu qu’à puiser dans mes très nombreuses rencontres de Startupers… Depuis plus de 10 ans, en tant que jury au comité d’Aquitaine Amorçage, un organisme qui octroie des prêts sans garantie à des créateurs d’entreprises innovantes, j’ai eu le privilège de rencontrer, d’échanger avec des dizaines de porteurs de projets. J’en ai retiré de la fraicheur, des anecdotes, beaucoup de bonheur et quelques idées…

Je me suis par exemple rendu compte que nombre de startupers, chercheurs au sein de l’université, jeunes qui finissent à peine leurs études… ont une connaissance très relative du monde professionnel et surtout de la gestion de la PME. Car une startup est avant tout une PME. Ayant moi-même créé ma première société alors que j’étais encore étudiant, je peux vous dire que j’ai fait un sacré nombre d’erreurs dues à l’inexpérience, qui auraient pu me mener du Capitole à la roche tarpéienne…

affiche spectable team buiding l'apprenti startuper

Le fil rouge du spectacle était tout trouvé : Un jeune startuper va voir son parrain, chef d’entreprise aguerri, le maintenant fameux Toni Rostini, car il a un projet de startup…
Le parrain va tempérer la fougue du créateur en lui montrant l’envers du décor, histoire de le préparer au mieux pour le grand saut… qu’elle va être la réaction du jeune créateur ? Va-t-il abandonner ou au contraire concrétiser son rêve ?

Ce parcours initiatique est l’occasion pour le spectateur de découvrir l’univers de l’entreprise, au travers de multiples personnages…
Car je me suis amusé pour ce spectacle en faisant graviter autour de notre jeune héros pas moins de 7 personnages différents… la cheffe comptable, le responsable des ressources Humaines, le banquier, le financier, un charmant fonctionnaire, le patron, …

Au final, le spectateur découvre, comme notre startuper, la face cachée de l’entreprise… une sorte de documentaire humoristique…

J’ai aussi tenu compte de l’avis de mes spectateurs pour travailler au mieux le style de mon humour.
J’ai envoyé un questionnaire à plusieurs centaines d’entre eux pour savoir ce qui dans mes sketchs excitait le plus leur cerveau et leurs zygomatiques.

A la demande générale, les jeux de mots seront plus nombreux : vive Devos, le premier de mes inspirateurs !

Particulièrement adapté pour le théâtre et un public très large, ce deuxième opus de la Trilogie Rostini est aussi une parfaite idée pour un évènement d’entreprise car il s’adresse à tous ceux et celles qui travaillent dans une entreprise, à leur conjoint, leurs amis…

Et puis en écrivant ce deuxième opus, mon petit doigt m’a dit qu’il fallait aussi écrire un spectacle ou tous ceux qui travaillent dans une entreprise, une grande entreprise, pas seulement la PME, auraient un rôle.
Un spectacle « team building » qui montrerait qu’il est difficile d’avoir dans un groupe humain, comme l’est une entreprise, un unique Esprit d’Equipe. Car il faut composer avec des Esprits, au pluriel, pour constituer une équipe qui avance et qui gagne.

Mais ça, c’est le troisième opus…

Toni Rostini

Ils ont fait confiance à Toni